Laser Dermatologique


Nous disposons de plusieurs types de lasers dermatologiques homologués et adaptés aux traitements de différentes imperfections cutanées (tâches, cicatrices…) ou à visé dépilatoire.



    Age
    Adulte à partir de 18 ans. Avant la pilosité n’étant pas stabilisée on risque de multiplier inutilement les séances sans résultat durable.

    Type de Peau
    L’efficacité du laser est maximale sur les peaux claires avec poils noirs, pour les peaux plus mates, voire noires, un traitement est possible mais avec un dosage différent afin de ne pas abîmer la pigmentation de la peau.
    Par contre la peau bronzée quel que soit son type est une contre indication.

    Couleur du Poil
    Plus le poil est noir/brun plus le laser sera efficace. Pour les poils plus blonds /roux la réponse du laser est variable, un test préalable peut être effectué. Le poil blanc n’est pas « vu » par le laser épilatoire qui est donc inefficace!

    Les Poils Incarnés
    La destruction du follicule pileux par l’épilation laser est un traitement radical de cette affection présente au niveau du maillot ou des jambes chez la femme et de la barbe chez l’homme


    Absolues
    – Les peaux bronzées (il ne doit plus persister de trace de bronzage/trace du maillot).
    – Les poils blancs, quel que soit le type de peau.

    Relatives
    – Une épilation mécanique (cire, épilation électrique moins d’un mois avant la date de traitement fixée, car l’énergie du laser ne pourra pas être délivrée à tous les bulbes pileux.
    – La poursuite d’une épilation mécanique entre les séances, car en stimulant le bulbe elle rend impossible un résultat durable.
    – Adolescent /Adultes au-dessous de 18 ans
    – Femmes enceintes (pas d’étude réalisable – principe de précaution)


    epilationLe Médecin avant de débuter une séance vérifiera l’absence de bronzage et l’absence d’une prise de médicament rendant sensible à la lumière (certain pouvant réagir à la lumière du laser).
    Les poils seront rasés avant la séance (le matin ou la veille) afin d’éviter une déperdition de l’énergie laser sur la partie externe du poil. Cette opération préalable, ne stimule absolument pas la repousse du poil.
    Pendant la séance, le faisceau laser recouvre une surface de 2 cm² et traite environ une dizaine de poils par impact.
    Ceci donne une impression de picotements rendue tout à fait supportable par l’adjonction d’un jet d’air froid à effet anesthésiant de la peau traitée.
    La durée d’une séance d’épilation laser varie en fonction de la zone; de quelques minutes pour une la lèvre supérieure  à 45 minutes pour les jambes.


    En fin de séance, on peut ressentir une sensation de « cuisson » et observer une rougeur de la peau traitée.
    Ceci est atténué par une crème hydratante apaisante, appliquée en fin de séance et qui pourra être appliquée pendant quelques jours.
    La peau ne doit pas être exposée au soleil et ceci pendant 10 jours.
    En période ensoleillée, un écran solaire de protection maximal (indice 50+) doit être appliqué régulièrement. Le risque est accru sur les peaux mates.

    Un œdème modéré est possible, il régresse en 1 à 2 jours.
    Dans les 7 à 21 jours après la séance, les débris de poils traités vont s’éliminer, ceci est un signe d’efficacité du traitement et ne correspond pas à une repousse. Il ne faut toujours pas y toucher.
    De petites croûtes sont possibles, elles disparaissent sans trace avec l’application d’une crème hydratante. Elles ne doivent surtout pas être arrachées ou grattées.
    A l’issue du traitement, on obtient une disparition définitive d’une partie de la pilosité. C’est ce que l’on appelle le Score d’Epilation Définitive. Dans les bonnes indications (femme, pilosité foncée, peau claire, plus de 30 ans), il est souvent supérieur à 80%.
    Une miniaturisation de la pilosité restante qui devient plus fine et plus clairsemée.
    Les séances d’entretien visent à traiter la pilosité restante qui est plus résistante. Ce sont des séances qui n’améliorent pas toujours le score d’épilation définitive mais procurent une épilation « longue durée ».

     

    Les délais entre les séances dépendent de la zone du corps, du sexe (plus de séances chez un homme). Elles s’espacent au fur et à mesure de l’atrophie du bulbe pileux.
    Le nombre de séances nécessaires pour un bon résultat dépend de chaque individu, couleur de poil et état hormonal. En général 4 à 8 séances (le plus souvent 6), et parfois un entretien, qui s’espace au fil du temps.

     

    Le Laser Alexandrite s’adresse aux peaux claires, non bronzées, avec poils foncés pour un résultat rapide et une douleur réduite par rapport aux autres systèmes.
    Le laser Alexandrite agit sur la mélanine du poil en chauffant le poil. Plus le poil est foncé, plus la chaleur est importante dans le poil, plus grande est l’efficacité.
    Si la peau est bronzée, il brûle aussi la peau. Il est donc impératif d’avoir une peau pâle et non bronzée pour ce laser.

    Le Laser Alexandrite ELITE + de Cynosure, acquis par le cabinet en juin 2013, est plus rapide, plus puissant, avec une surface de traitement par tir élargie. Il est donc plus performant.

    Le Laser Nd YAG est adaptée à l’épilation des peaux noires sans provoquer aucune brûlure.
    Le laser Nd YAG “repère” la différence de quantité de mélanine entre le poil et la peau. Ainsi il brûle le poil mais pas la peau du sujet à couleur de peau foncée.
    Il est légèrement plus douloureux que l’Alexandrite, mais le système de refroidissement par air froid pulsé permet de supporter facilement la séance. Les résultats sont aussi très rapides et satisfaisants en 6 à 8 séances et peuvent être entretenus selon l’état hormonal du sujet traité.
    Il permet le traitement de la pseudo-folliculite de la barbe, se traduisant par des boutons sur le cou en permanence sur les peaux noires. Il permet aussi de traiter les poils incarnés.

    Pour plus de renseignements se référer à la Fiche SFD Laser épilatoire.

    .

    Ce traitement ne peut être pris en charge par la sécurité sociale.
    Le coût des séances est variable suivant le temps de traitement, la surface et la zone traitée. Le médecin vous l’indiquera lors d’une séance d’entretien préalable. Pour plus de précisions se référer à la grille tarifaire épilation laser.



    Il s’agit d’une abrasion superficielle de la peau destinée à effacer les rides et les lésions cutanées bénignes.
    Cette technique est appelée « Resurfacing Laser » par les dermatologues anglophones, le terme français est « relissage laser ».
    Ce traitement corrige les imperfections situées dans l’épiderme et la partie supérieure de derme, sur une épaisseur de quelques centaines de microns.


    laser_CO2Le laser utilisé est le Laser CO2 fractionné multiscan de Cynosure, dernier né des lasers pour les rides ou les cicatrices.
    La méthode fractionnée permet un traitement sans anesthésie générale, au cabinet. Les suites sont modérées mais obligatoires pendant 5 jours habituellement.
    Cette méthode dérive du laser CO2 pulsé qui consistait à brûler la peau sous anesthésie générale. Ici, on crée de petits puits séparés par des intervalles de peau saine. Ceci permet une cicatrisation rapide, une simple anesthésie par crème anesthésiante. Le résultat est lent. La stimulation de la fabrication de collagène s’étale sur près de 3 à 4 mois.

    Pour plus de renseignement se référer à la Fiche SFD Laser co2.


    Après une sensation de brûlure pouvant durer une heure ou deux, des croûtes apparaissent pendant 2-3 jours. La rougeur peut être maquillée au 5ième jour. Un suivi dans les jours suivant chaque séance permet de suivre la cicatrisation. Dans certains cas, quand les rides sont plus creusées ou sur la lèvre supérieure, les réglages sont plus forts, avec des effets secondaires plus longs.
    Les séances peuvent être répétées en fonction de l’indication.
    Les séances de laser fractionné se pratiquent en dehors de toute exposition solaire.


    La peau devient plus lumineuse. Les petites taches et irrégularités du teint sont gommées, véritable coup de jeune ou coup d’éclat.
    Pour les rides autour de la bouche, plusieurs séances sont nécessaires, avec des puissances plus fortes et des suites un peu plus longues.
    On pratique 2 à 4 séances selon les cas, sur tout ou partie du visage.

    Le laser CO2 fractionné est un traitement idéal pour les cicatrices d’acné, mais aussi des cicatrices d’autres origines. Les patients peuvent être traités quelle que soit l’ancienneté de leurs cicatrices.
    Plusieurs séances sont nécessaires, rapprochées au début, puis espacées. Les suites durent une semaine environ, car la puissance utilisée pour réduire les cicatrices est un peu plus importante. L’amélioration est progressive au fil des mois. Dans le cadre du traitement des cicatrices d’acné, une entente préalable peut être adressée à l’assurance maladie pour une prise en charge partielle des séances. 

    Il existe un faible risque de séquelles.
    On peut observer une rougeur persistante qui diminuera progressivement; cette rougeur est due à une réaction inflammatoire indispensable pour obtenir de bons résultats.
    L’hyperpigmentation peut survenir sur les peaux brunes entre le 15ème et le 45ème jour.
    L’hypopigmentation peut également se voir sur peau claire et foncée.

    Le prix est de 180 à 540 € par séance selon la zone traitée.
    Un devis et un document d’informations sont remis au cours de la consultation préalable.



    On peut gommer les tâches marrons par le laser Alexandrite Cynosure ®. Une deux séances sont nécessaires, espacées d’un mois. On ressent quelques picotements très supportables.

    Pour plus de renseignements se référer à la Fiche SFD Laser pigmentaire.


    Les taches s’accentuent pendant une dizaine de jours, des croûtes apparaissent. L’application d’une crème cicatrisante accélère leur disparition. La protection solaire est indispensable un mois avant et après chaque séance, pour éviter les brûlures.
    Un entretien est préférable tous les deux à quatre ans.


    Le prix de la séance est de 200 € TTC pour les mains ou le décolleté, non pris en charge par la Sécurité Sociale.

    La couperose est une affection cutanée chronique fréquente surtout dans les régions où les contrastes thermiques sont importants. Elle est responsable d’une inflammation et de rougeurs du visage avec de petits vaisseaux sanguins apparents. Elle se localise sur les joues, le nez parfois sur le front et le menton. Certaines rougeurs peuvent aussi atteindre le cou et le décolleté.


    L’expérience montre que deux à trois séances sont suffisantes le plus souvent pour obtenir la disparition de la couperose, séances espacées de 2 mois.
    Certains cas sont plus rebelles, en particulier en cas de bouffées vaso-motrices importantes ou chez les patients qui viennent tardivement.


    Ce traitement est conseillé pour toutes les couperoses de l’adulte.

    En revanche il est proscrit dans les cas suivants :

    • Rosacée inflammatoire en poussée
    • Lésion dermatologique située sur la zone de peau à traiter
    • Peau bronzée
    • Phototypes V et VI
    • Problèmes de cicatrisation
    • Un traitement pendant la grossesse est déconseillé


    Plusieurs types de lasers vasculaires permettent de traiter de manière efficace la couperose. Le choix du laser utilisé sera fait par le médecin en fonction de la couperose à traiter et de la nature de votre peau.
    Nous utilisons soit une IPL (Spectra One de M.D. Light) pour l’érythrose et les vaisseaux les plus fins, soit un laser Nd YAG (Elite+ de Cynosure) pour les vaisseaux plus épais.

    Pour plus de renseignements se référer à la Fiche Laser vasculaire NdYAG.


    Chaque séance dure en moyenne quinze minutes.
    Le traitement nécessite souvent plusieurs séances (2 ou 3) espacées de 6 à 8 semaines.
    Nous effectuons un balayage sur votre peau,  la lumière laser provoque un désagrément mais pas de véritable douleur.
    Dans les minutes qui suivent la séance votre peau est rouge, échauffée, légèrement gonflée et vous procure une sensation de chaleur ou de brûlure. Ceci peut durer de quelques minutes à quelques heures. Appliquez une crème hydratante et apaisante régulièrement ( au moins 3 fois par jour pendant environ 8 jours).


    Lorsqu’une disparition de la couperose est observée, et a fortiori des bouffées vaso-motrices, les résultats seront d’autant plus durables que vous respecterez les mesures d’hygiène et de protection recommandées.
    Ces séances doivent toujours s’accompagner de mesures cosmétiques et d’hygiène adaptées : arrêt du savon sur le visage, des gels douches, de l’eau de la douche et du robinet, du soleil, du tabac.
    Une crème à visée cicatrisante et hydratante sera préconisée par votre médecin surtout en période hivernale.


    Un petit œdème (gonflement) peut persister quelques jours en particulier s’il y a eu traitement sous les yeux. Vous pouvez l’éviter en appliquant des compresses froides ou une vessie de glace dès votre retour au domicile et en dormant la tête légèrement surélevée.
    De petites croûtes à peine visibles peuvent apparaître. Elles s’élimineront sans traces grâce à la crème hydratante. Ne les arrachez pas !
    En cas d’érythrose (rougeur diffuse sans vaisseaux apparents), il peut s’avérer indispensable de pratiquer un traitement avec purpura. Dans ce cas il peut y avoir pendant 5 à 10 jours, par endroits, un aspect rouge foncé ou des ecchymoses grisées.
    La peau peut être maquillée même immédiatement après la séance (par dessus la crème hydratante).
    Evitez les expositions solaires au moins 8 jours. Appliquer une crème écran solaire dans les périodes ensoleillées et renouvelez-la toutes les deux heures.
    Dans de rares cas, il a été signalé la possibilité de petites cicatrices, d’hyper ou hypo-pigmentation.


    Le traitement de la couperose par laser n’est pas pris en charge par les organismes de Sécurité Sociale.
    Le prix de la séance (150 à 200€) est fonction de la surface et un devis vous sera fourni par le médecin à votre demande.


    Le Laser Nd YAG peut faire disparaître les varicosités violettes après bilan phlébologique préalable. Une insuffisance veineuse sous-jacente doit être traitée avant toute séance de laser. C’est pourquoi une consultation chez le phlébologue est nécessaire. Il fera un bilan de votre état veineux. Il vous proposera des injections (scléroses et/ou microscléroses). En complément de ces traitements nous pourrons réaliser un traitement au laser des varicosités résiduelles.
    Le port d’une contention améliore les résultats.
    Un entretien est nécessaire au cours des années suivantes car la maladie veineuse continue à évoluer.
    Le laser pratiqué précocement évite l’installation de varicosités importantes et disgracieuses. Mais il existe parfois des échecs imprévisibles.


    Le Laser Nd YAG est efficace en une seule séance pour traiter les angiomes rubis. Ils prennent immédiatement un aspect grisé après la séance, un œdème transitoire apparait, et des croûtelles vont persister jusqu’à 3 semaines. Il faut y appliquer une crème cicatrisante matin et soir pendant 3 semaines pour une meilleure rançon cicatricielle.

    Les lasers détatouants émettent un faisceau de lumière absorbé par le pigment contenu dans le tatouage. Ainsi lors du tir laser, une quantité importante d’énergie est absorbée par la particule pigmentaire entraînant une élévation de la température locale. Cette augmentation rapide et importante de la chaleur au niveau de la cible pigmentaire va provoquer une élévation de la pression interne responsable d’une onde de choc. Cet effet va entraîner l’éclatement du pigment et sa fragmentation en particules de plus petites tailles qui pourront alors être à leurs tours détruites par nos défenses immunitaires (macrophages). Le laser des dermatologues de la Clinique Chénieux est un laser ND-YAG déclenché qui est doublé en fréquence. Il permet de traiter des tatouages superficiels ou plus profonds. Le nombre de séances nécessaires à l’effacement complet ou partiel du tatouage dépendra de la densité du pigment, de sa profondeur au niveau de la peau et de sa nature.

    La zone traitée ne doit pas être bronzée lors des séances laser. L’utilisation d’une crème anesthésiante est possible 2 heures avant la séance mais n’est pas indispensable. Les séances seront espacées de deux mois afin de minimiser le risque cicatriciel. Les tatouages amateurs nécessitent 2 à 3 passages alors que les tatouages professionnels nécessitent entre 5 et 10 passages selon leurs complexités.

    Une sensation douloureuse peut être ressentie, variable selon les zones à traiter et selon les patients. Il s’agit d’une sensation de piqûre ou d’échauffement, qui pourra être diminuée par l’utilisation d’une crème anesthésiante.

    Les zones traitées blanchissent immédiatement ou prennent un aspect gris cendré. Un gonflement parfois important peut survenir dans les suites de la séance. Ce dernier est toujours régressif mais contre-indique le traitement total lors de la même séance d’un tatouage circonférentiel (doigt, poignet etc…).

     

    L’application d’une crème grasse sera prescrite jusqu’à disparition complète des croutes aux alentours de 10ième jour. Une protection solaire par écran total est indispensable dans les suites du traitement et jusqu’à 15 jours après la séance.

    Les complications telles que brûlure ou surinfection sont rares, les cicatrices sont exceptionnelles. Des troubles de la pigmentation à type d’hyperpigmentation ou d’hypopigmentation peuvent survenir dans les semaines suivant le traitement mais ils sont quasiment toujours réversibles.

     

     

     

     

     

    lasersA consulter :



    Dernière mise à jour de la page "Laser Dermatologique" le samedi 9 Juin 2018
    InjectionsInjections

    Injections

    peelingspeelings

    peelings

    CryolipolyseCryolipolyse

    Cryolipolyse

    Technologie Coolsculpting®

    LasersLasers

    Lasers